Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte :Danse avec mon passé

Publié le par lucye

 

 
 
               

                                 
Je  signais  à  cette  époque  mon  nom  d'épouse.
    
Danse   avec  mon  passé
Un  rêve, une  réalité,  un  souvenir,
Une  projection...
Ne  vient  de  nous-mêmes  que  ce  que  nous  tirons  de  l'obscurité  qui  est  en  nous  et  que  ne  connaissent  pas  les  autres.
Marcel  Proust
Je  suis  née  à  la  Croix-Rousse, il  faudrait  remonter  aux  origines  de  la  grande  côte, du  moins, ce  qu'il  en  reste ! C'est  toute  ma  jeunesse  qui  reste  ancrée  dans  mes  souvenirs. Avant  tout, je  tiens  à  dire  que  j'ai  fait  toutes  mes  écoles  là -bas ! Maternelle, primaire, école  des  beaux-arts,  décoration  théâtrale,  gravure  sur  cuivre,  retouches  sur  photos  et  tellement  d'autres   choses  encore ! Je   patauge  dans  l'art  depuis  ma  plus  tendre  enfance ! J'aurai  semble- t-il  un  grand- père  allemand  qui  était  violoniste,  mais  enfin, ça  n'explique  pas  pourquoi  la  peinture  et  l'art  en  général,  m'ont  collé  à  la  peau   toute  ma  vie ! Il  est  vrai  qu'au  niveau  de  ma  famille, j'étais  cataloguée   comme  hors  norme !  J'avais  beau  brailler  que  je  n'avais   pas  choisi  de  venir  sur  cette  terre,  rien  à  faire ! Il  est  vrai  que  j'ai  prouvé  maintes  fois  que  la  vie  ne  m'intéressait  pas !  Je  remercie  Dieu  et  les   divinités,  d'être  toujours  vivante  ! Si  je  suis  douée  pour  l'art  en  général, le  principal  est  de  pouvoir  m'exprimer  et  cela  marche.  Je  ne  calcule  plus  les  prix  que  j'ai  eus   au  niveau  de  mon  art,  le  tout  premier  a  été  cinq  louis  d'or,  pour  un  tableau  que  je n'affectionne  pas  spécialement.  Tous  les  vendredis  matin, il y  avait  le  marché   sous  mon  balcon,  ma  toile  installée  sur  mon  chevalet,  je  peignais, rien  ne  manquait,  les  stands,  légumes,  gens,  voitures,  chats  qui  se  baladaient,   papiers gras,  hlm, pelouse,  verdure, je  ne  sais  pas,  mais  c'était  incroyable.   Je  n'acceptais  pas  d'avoir  fait  un  vrai  naïf ! Pourtant,  sur  le  marché  de  l'art,  il  est  très  coté !  Regarder  la  photo  de  ce  petit  tableau  qui  m'a  valu ces  louis  d'or !  Je  continuerai  mon  histoire    un  peu  chaque  jour,   car  tout  est  hors  norme !  Je  commence  à  vous  parler  de  moi  ce  matin,   car  tout  simplement   cette  nuit  j'ai  valsé   avec  mon  passé,  j'ai  dansé  avec  mes  chers   disparus.  J'étais  dans  les  bras  de  mon  père,  il  m'a  dit " j'étais  sûr  que  tu  m'accueillerais  à bras  ouverts ! " et  nous  avons    tourné,   tourné... Il avait une chemise blanche, j'ai  placé   ma  tête  sur  son  épaule,  mes  bras  l'entouraient   avec  amour et  tout  le  monde formait   un  cercle  autour  de  nous...
                                                           
                                                                                   Lucye

Voir les commentaires

Texte: L'adoration

Publié le par lucye

463119020_fd68deaed8.jpg


Un  moment  de  réflexion

Un  moment  de  réflexion, je  me  sens   transporter  dans  le  temps
Je  ferme  les  yeux  et  je  pars   vers  d'autres  continents,
J'écoute  les  souffles  ouatés  du  printemps  d'un  autre  âge
C'est  lointain  et  sourd !  je  perçois   les  grondements  de  mes  veines,
Mon  sang  cri  son  salut  dans  l'abandon  de  mon  être
Et  c'est  un   total   bouleversement  de  moi-même.
Les  yeux  baissés, je  tressaille  devant  le  miroir  de  ma  vie.
La  tête  sur  mes  bras, je  contemple  mon  poème  sur  le  sol
Je  me  projette  à  terre  me  couvrant  de  poussière,
Roulant  sur  moi-même, je  vénère  ma  mère  la  planète.
Les  cheveux  défaits, je  m'offre  aux  bienfaits  de  la  nature,
Un  moment  de  réflexion... mon  double  me  suis,
Je  suis  mon  double, un  moment  d'égarement, un  moment  de  vie.
J'espère ressuscité demain  alors  que  je  suis   ici.
Serais-je  glorifier  par  la  lumière  de  la  lune ?
Je  suis  livrée  au  silence du  cri de  la  nuit, j'offre mon  corps
A   toutes  les  tempêtes  de  ma  vie.

lucye 
  




Voir les commentaires

Poésie sur: La cité fantôme

Publié le par lucye

 

DSC06624.JPG
 

La  cité  fantôme

Cité  abandonnée, chat crevé, tout  est  fantôme
Je  sens  mon  corps  transpercé  par  les  atomes,
La  tristesse et la  vie, la tristesse et le  mot.

Bitume  jonché  d'immondices
Odeur  d'acide,  projection  de  mes  écrits,
Rage  inexprimée d'une cité abandonnée

Reflet  sanglant  de  tout  son  passé 
Vision cosmique, cataclysme,
Explosion  de  cette  force  vitale  ancienne,
Verbe  poétique  solennelle   et  tragique...

Rien  ne  saura  la  relever !  Lumineuse  dans  l'obscurité.
La  regardant, je  me  sens  frissonnante
mon  regard  tourné  vers  les  cieux,
Je  ne  peux  que  prier  les  Dieux.

Lucye




Voir les commentaires

Poésie: Autres espaces

Publié le par lucye


 

 Autres  espaces

 
Vers  d'autres  continents,
Là  où  mon  âme  s'abrite,
Je  cerne  l'espace
Dont  mon  coeur  est  épris.


Aveugle  dans  mes  fouilles

Similitudes  humaines,
Vains  combats
Aux  derniers  versets.


De  mes  vérités

Je  tends  les  bras, le  corps  renversé.
Peine  vivante  de  mon  amour,
Blessure  grave  et  sans  retour.


Sous  ma  tente  de  détention

Ma  tête  est  lourde, où  est  le  front?
Mon  regard  fixé  sur  l'horizon,
Je  rêve  d'amour  et  de  passion.

 
lucye

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Texte: Liberté de la femme

Publié le par lucye


 

 

 

 
 
 
 
 

Liberté  de  la  femme

 

Dans  ta  minuscule  cuisine, tu  as  connu  la  galère  des  années  durant,

Endosser  l'emprisonnement,  d'un  compagnon  jaloux  et  violent.

Inutile  de  pleurer, il  n'est  pas  si  loin... tu  dois  moissonner  tes  idéaux  maintenant, aller  de  l'avant  et  crier  haut,  que  tu  es libre,

Achever  cette  drôle  de  vie, jeter  ta  bouteille  à  la  mer... il  te  voulait  putain  blanche  pour  lui,  qu'appelle- t-on  aujourd'hui  être  libre?  Ton  existence  était  une  bouse  séchée  sur  ton  coeur, frapper  et  mutiler,  ta  raison  c'est  perdu,   ton  regard  vide  c'est  voilé, je  pleure  sur  notre  amitié, je pleure  sur  mes  écrits...  tu  es libre  maintenant,   cheminant  sur  une  route  vide,  écoutant  la  voix  du  soleil  et  de  la  terre,  tu  es  heureuse,  car  tu  regardes  la  lumière  et  le  vent... je  suis  devenue  militante  pour  toi,  nous  sommes  des  ombres  blanches  aussi,  car  dans  ta  folie,  tu  as  trouvé  le  bonheur,  en  te  parlant,  je  pleure  sur  mes  écrits,  aujourd'hui,  vu  d'en  haut,  tu  es  devenue  une  femme  libre! je  garderai  toujours  le  souvenir  de  ma  meilleure  amie,  en  fait,  ton  geôlier c'est  suicidé! tu  es libre  maintenant,  mais  c'est  trop  tard,  tu  n'es  plus  ici,  de  mon  balcon,  j'ai  vu  une  étoile,  peut-être  est-ce  toi  qui  brille dans  la  nuit.... je  pleure, une  journée  m'attend, mes  amis   internautes  aussi,  ou  dans  mes  écrits,  j'exprime  des  ressentis   et  des  souvenirs,  si  tu  vois  mes  écrits,  moi  je  vois  ton  sourire ! 

 

Lucye  

 

 

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

Voir les commentaires