Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Peinture:La moisson

Publié le par lucye

 

l

Mon  esprit  à  la  campagne,  création.
La  moisson  tableau  fait  au  couteau  et  à l'huile. 

  lucye

Voir les commentaires

Humour: OU EST MON BLOG!!! dur! dur!

Publié le par lucye

Ou esOt pa

                                                                          OOOrtit mon blog!!! bouo

Voir les commentaires

Poésie: La vie en fleurs

Publié le par lucye





 
La  vie  en  fleurs

 
Ce  matin,  les  arbres  perdent  leurs  fleurs
Et  avril,  à  travers  ces  branches,
Pleure  la  perte  de  ses   apparats.
Le  soleil  remplit  le  ciel  bleu,
L’amour  entoure  les  nids  d’oiseaux  en  fête,
Le  printemps  chante  sa  conquête
Les  sentiers  courent  aux  bords  des  lacs
Et  la  route  poudroie  sous  le  vent  tiède
Dans  ce  beau  jour  ou  tout  est beau  
Mon  cœur  est  rempli  d’émoi.

 
Voix  du  silence,  voix  des  cieux
Où soudain  passe  les  âmes
Enchanteresse  de  l’appelle  de  la  terre.


lucye

Voir les commentaires

Poésie: Le pays de mes pères

Publié le par lucye

hirondelle.jpg

 

Le pays de mes pères

Hirondelle d'un jour dans l'abysse, de mes rêves
Illusion d'amour et magie éphémère.
Sentir la vie et la voir reine... rouler dans une nuée
Me parer de sa robe, et voler dans les airs.

Immoler mon sourire ou le mot se fait verbe.
Se côtoyant entre orage et lumière
Tonnerre et éclair, passion et haine.
Je tuerai l'agneau pour l'offrir à mes frères.

Symbole de malheur et de vie dissoute,

Je l'éviterai rejoignant les mystères
Ou l'esprit m'approchera de mon père.
Je danserai sur les lacs recherchant mes ancêtres.

Évitant le malin, je rencontrerais le magicien,
Un corps ou la mort l'éloignera pour la fin.
Elle formera  une unité dans les plaines et les vallons
Hirondelle d'un jour dans l'abysse de mes rêves.

Je crierai la nature pour être une avec elle.
Hirondelle d'un jour dans l'abysse de mes rêves
Lui prenant  les ailes pour me blottir contre elle,
J'effeuillerais  les saisons en leur donnant mes rêves


lucye

Voir les commentaires

Poésie:La tendresse

Publié le par lucye

 


La tendresse

 
Écoute  le choeur  solennel

Des voix  qui  montent  de  la  terre

Vers  le  royaume  de  lumière,

Car  ta  misère  est  la  mienne,

Chante  ta  joie  afin  qu'elle  s'en  souvienne

Et  tu  entendras   le  soupir  de  la  montagne  sereine...

 Édifier  sa  place  sur  cette  planète.

Je  piétine  le  fracas  de  l'enfer

Et  j'admire  notre  belle  terre, 

 j'écoute  ces  chants,

Qui  s'harmonisent  à  la  clarté  du  soleil.

Savoir  regarder  une  nuit  de  lumière,

Devenir  pèlerin  comme  l'étoile  du  matin,

Nomade  de  ma  vie. 
 

Retranscrite  dans  mes  écrits 

Je  lève  les  bras  et  je  crie  à  la  vie

 


lucye

         

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Poésie:Pluie tiède de ma vie

Publié le par lucye

 

 

Pluie tiède de ma vie     

 

 

Aux  âpres  saisons  des  amours  perdus

Je  le  vois  plus  loin, attendre  ma  venue.

Il  est  pour  moi, un  mirage  coutumier

Une  force, une  angoisse,  une  aventure égarée.

 

Je  passe  ma  vie  à  rêver

Douce  illusion  de  l’amour

Triste  illusion  d’un  jour.

Ces  nuées sont la dérive de  ma  vie.

 

Les hautes terres de  mes  pensées  

Transportent  mon  âme  vers  des  espaces  embaumés.

Sans  rêves, que  seraient   mes  nuits

Que  deviendrait  ma  vie ?

 

Douce  illusion  d’un  jour,

  Lumière  sonnant  à  ma  nuit

Espoir  de  son  retour.
 
lucye

 

 

 

   

 

 

Voir les commentaires

Poésie:Confiance

Publié le par lucye

coeur 

 
Confiance

Un  poème  qui  se  fait  chant
Parole et musique  en  même  temps.
Une  flûte  traversière
Comme  une  âme  envolée
T'envoie  en  ce  beau  jour,
Ce  cadeau  d'amitié.


Protège-le  dans  un  coffre  avec  une  clé
Il faut le préserver,  car  il  est  rare,
Et  quelquefois  sans  pitié.
C'est  comme  une  immense  marée
De  sentiments  inexpliqués...

Écoute  la  flûte  des  anges
Et  des  orgues  accordés,
Donne  ta  confiance
A  ceux  qui  t'ont aimés.

lucye
  

 

 

 

Voir les commentaires

Ma poésie: Départ

Publié le par lucye



Départ

 
Je  t'envoie  l'infini  de  mes  pensées,
Dont  mes  lèvres  sont  enrobées
D'une  puissance  d'amour
D'un  retour  partagé.

J'ai  goûté  le  trop  plein  de  puissance

Et  l'enferme  dans  une  jarre,
Enterrée  dans  une  terre
D'amandier  et  de  mousse  verdoyante.

Mon  souffle  donne  aux  herbes  folles

La  vitalité  à  cette  vie  cachée.
Planète  des  nuits
Aux  étoiles  égarées.

Mouvement  à  l'agonie

Explosion  de  lumière  d'un  amour  infini,
Murmure  de  prières
Pour  les  âmes  meurtries.

Lucye 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Texte sur: Larmes de sangs

Publié le par lucye

 

 

  Une histoire  bizarre 


Nous nous rendons en Inde pour cette petite histoire incroyable. Il s’agit d’une femme, nommée Rashida Khatoon, qui versait des larmes de sangs, plusieurs fois par jour depuis un certain temps. Et si les médecins de Patna (Inde) n’arrivent pas à expliquer le pourquoi de ses larmes de sangs, les sâdhu (”hommes saints”) locaux, pense que cela relève d’un miracle. Et depuis, de nombreux croyants se sont empressés de couvrir Rashida de présents, de cadeaux, comme offrandes à Dieu. Par ailleurs, la jeune femme a expliqué qu’elle ne ressentait aucune douleur quand cela lui arrivait, mais qu’elle est tout de même choquée de voir du sang à la place de larmes sur son visage.

                                                     
lucye
                                                 

Voir les commentaires

Texte: La monnaie de cendre

Publié le par lucye

 

Monnaie de cendre

Je souhaite à mes  amis    de  joyeuses  Pâques que  Dieu   Vous bénissent tous!!!
Je hais mon époque de toutes mes forces.
L'homme y meurt de soif!

 
Il  n'y a qu'un problème,  un seul par le monde:
Rendre aux hommes une signification spirituelle, des inquiétudes  spirituelles...On ne Peut plus vivre de frigidaires, de politique, de bilans, et de mots croisés, voyez-vous.
On ne peut plus.
On ne peut plus vivre sans poésie, couleur ni amour.
En travaillant pour les seuls bien matériels, nous bâtissons nous-mêmes notre prison.
Nous nous enfermons solitaires avec notre monnaie de cendre qui ne procure rien qui vaille pour vivre.  Qui à   dis  ça?
Antoine  de  Saint-Exupéry
                                                                           
lucye

Voir les commentaires

1 2 > >>