Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Boulevardière et nomade

Publié le par Lucy

thumb 2238138

 

Boulevardière et nomade

 

 

    Ses rideaux fermés,  elle vacille contre ses  armoiries d’un autre âge,

Une nuit blanche passée à écrire  quelle crève sur cette terre

D’un geste violent, elle revient en début de ses phrases,

L’aile de son ange s’abat sur ce mot interdit  pour son texte

 

     Une odeur l’embaume d’un parfum d’automne filtré par ses vitrages,

Elle  a l'air  inquiète, car ses œuvres sont  prêtes  à voyager pour le succès

Sa vie passe avec l’espoir d’écraser ceux qui lui barrent le passage,

Elle veut prouver qu'elle a réussi à se faire connaître sur cette terre

 

     Son zèle lui fait annuler son personnage  écrit dans ses marges,

Elle veut couvrir de blanc les vétilles de ses  vers qui veulent être son maître

Le temps qui jamais ne s’arrête déroule ses tâches sur les marches de son âme,

Ses nobles aspirations la conduisent dans une solitude de recherche

 

    Elle est boulevardière, mais veut rester une nomade dans son âme,

 Son chemin se parsème de fleurs, elle se baisse, car elle les aime

Elle appréhende les lendemains,  curieuse de se sentir en joie,

Toutes ses ambitions sont portées vers l’amour sondé dans ses poèmes

 

 

 Lucy

Voir les commentaires

Fébrilité des sentiments

Publié le par Lucy

 

Cadeau d'un poète

 

Fébrilité des sentiments

 

Elle rêve d'amour et attend la paix,

Sa journée est en mouvement lent

Son éternité lui révèle sa vie actuelle,

Et l'incite à se projeter toujours en avant

 

Elle est philosophe et sans commencement,

Son origine lui met le coeur en fête

Les minutes qui passent la mêlent aux éléments,

Se fondre au cosmos est son rêve sur cette terre

 

Sa sensibilité est une chaîne qu'elle défait,

Mais son esprit lui impose de garder ce carcan

Ses épaules se courbent sous les coups de l'adversaire,

Mais son amour pour elle la sauvera du néant.

 

 

Lucy

Voir les commentaires

La roche vivante

Publié le par Lucy

normal_rocher-castor-barbizon.jpg
La roche vivante
 
 
     Je marche sur des roches liées aux végétaux,  elles se morfondent imposantes,
Dans une nature démesurée, leurs  masses se figent ; elles sont un enchantement
Spiritualités poétiques des racines de la terre qui les entourent précieusement,
Les années les strient de fissures que le soleil adoucit avec patience
 
 Je cherche des cailloux pour les lancer sur mon ombre qui me suit en silence,
J’arrache des lierres  pour couvrir ma nudité que je dessine  fréquemment,
Ma sanguine s’abat sur une feuille à dessin que j’enjolive savamment
Le cœur sourd des pierres se fait entendre comme un roc dans mes tympans
 
 Je parle aux pierres et aux plantes, leurs épines me piquent avec impudences,
Me recueillir dans leurs cellules intimes en méditant, le visage tourné vers le vent
Les soubresauts de la terre m’avertissent de la venue de l’étoile du levant,
L’obscurité s’éclaire, une comète faite de poussière s’étale sur mes verbes tachés d’encre
 
Lucy
 
 

Voir les commentaires

Destruction d'une oeuvre

Publié le par Lucy

    Allemagne-  

 

Destruction d'une oeuvre

 

Peinture

 

    Disparue de ma vie, partie pour toujours dans mon esprit fou,

Je t'ai créée comme un rejeton, ce n'était pas l'amour fou

Un soir de détresse, dans mon atelier de Saint-Jean,

Je me souviens de cette époque, tu venais de naître à tes dépents

 

Je t'enjolivais de couleurs, dans une grande ambivalence,

Crisper sur mes tubes, je t'interdisais les fioritudes savantes

De tentatives en essais, tes teintes rougissaient d'amour,

Ma lassitude mêlait mes larmes amères à ta teinte de rouge

 

Tu émanais une lumière où mes bleus te ternissaient savamment,

Mon coeur ne battait que pour moi à l'époque de ta naissance

Tu agonisais, et mon visage roulait sur ma poitrine,

 Avec l'espoir de te voir massacrer un jour

 

Incapable de te retrouver dans mes regrets,

 je glisserai sur ma palette une lettre d'amour.

 

 

Lucy

Voir les commentaires

Chantons l'automne !

Publié le par Lucy

 

 

 

05
Chantons l'automne!

 

Mes sentiers sont déserts et le bois est endormi,
Bientôt l'automne me narguera de ses couleurs
Et l'hiver allongera son cortège.
Ce matin, le soleil remplit le ciel bleu

L'été chante encore sa conquête, et l'écho de l'automne

Lui répond joyeux. Je me lève pour les acclamer sous les cieux,
Les enfants pour eux quitteront la demeure pour l'école ;
Je regarde mes fleurs qui sont le sourire
Elles peuvent seules lires le message dans mon cœur,
Je garde en moi leurs valeurs; C'est l'enchantement d'un instant

Les jours sont tissés de blondes lumières, ainsi que de fleurs dernières,
Je vous offre un tableau que j'accrocherais très haut dans votre cœur bien au chaud



 

Lucy

Voir les commentaires

Les oiseaux de l'amour

Publié le par Lucy

2fd42736.jpg

 

 Les oiseaux de l'amour

 

 

Image hallucinante de colombes divine dans le brouillard du matin,

Des vers sur l'amour et sur ces oiseaux lointains de demain

Un mystère noyé dans la brume bleutée s'approche de ma vue,

Je scrute tant leurs splendeurs que mes yeux rougis me brûlent

 

 Comme un voile de lumière translucide projeté par le divin,

Je me sens flotter comme un hymne d'amour à mon destin

Je lève les mains vers elles et chante un verset dans un murmure,

Pour leur rendre un hommage poétique en couleurs écrues

 

 Le souffle tiède de la brume me porte vers mes amours de demain,

Comme une mouette, je m'envole en clignant de l'oeil à mes copains

Les voir sur une nuée est un instant intense dont je m'avoue vaincue,

Par leurs beautés pures et solides de l'amour dans l'absolu

 

 

Lucy

Voir les commentaires

Fracas de ses écrits

Publié le par Lucy

le-vent.jpg

 L'inspiratrice de ma poésie

Fracas de ses écrits

 

Elle mesure la pesanteur de ses bras

Ciblant le ciel en chantant des alléluia,

Existant par elle-même, au-delà de son éternité

Elle se dit que son nom lui donnera la liberté

 

Le ciel gronde, la pluie se transforme en glace,

Sa longue marche est infinie, indéterminable

Elle se sent créatrice, et voit le jour éclater par mégarde,

Elle s'imagine voleuse de la brise et des campagnes

 

Se voir fée des eaux dans ses messes répétées,

Elle ne peut plus croire aux paroles de ceux qu'elle a aimés

Ses écrits s'activent dans un fracas épouvantable,

Le crayon dérape sur une ligne au silence inespéré

 

Là où tant de douleurs ont entaché sa sensibilité

Elle connaît la fin de son histoire déjantée,

Voir ses rêves erronés, suivre la trace de sa fatalité,

A la fin d'une vie dans la brume de ses pensées.

 

J'aime mon voyage, elle se le répétera

Dans l'océan de sa solitude

 

 

Lucy 

Voir les commentaires

Amour d'éternité

Publié le par Lucy

 

c0bc7421

 

Amour  d'éternité

 

Je suis la pluie dans tes cheveux,

Je suis le vent pour les sécher

Je suis la mémoire de tes yeux,

Je suis le rire et toi l'arbre enchanté

 

Je tire les branches d'un arbre creux,

Pour te séduire, douceur d'aimer

Je te regarde comme une aveugle,

Ma plume se brise sur mon passé

 

La mouette danse dans le bleu des cieux,

Je pense au silence de nos plaisirs espérés

Dans nos têtes ingénues, un scalpel insidieux,

Brise nos vies d'une union déchirée

 

Dans le firmament, j'ai fait le rêve

De laisser mes lettres d'amour dans un fossé

La lumière du destin brisa ce voeu,

Tu m'as quittée, car ton âme s'est envolée

 

 

Lucy

 

 

Voir les commentaires

Mon quatrain en littérature contemporaine

Publié le par Lucy

s76wqpd2.jpg

 

 

Mon quatrain en littérature contemporaine

 

 Dédier à certains ptes férus de sonnets, quatrains, et tercets

 

Je te regarde dans mes rêves

 

Je te regarde dans mes rêves, m'assoupissant sous tes désirs

Mon cerveau m'entraîne dans le jardin d'éden

Où j'enjambe la lumière pour te rejoindre dans nos rires,

Je ne veux plus semer dans mes plaies éphémères

 

Mon sang de poète est à toi, je ferme le paragraphe de ma vie

Je pense à tes doux mots dont mon coeur est fier,

Même si j'imagine ne serait-ce qu'une nuit

Que la passion nous détruise sur une mine d'arc-en-ciel

 

Mon regard fixé sur tes yeux de rubis

Me transporte en errance sur une dune sèche,

J'arrache les racines d'un figuier enfoui

Pour soigner mon âme en lisant un verset

 

Un gant de feu te couvre dans ma nuit,

Car je rêve de toi, mon amour est sincère,

J'irai bondissant par-dessus les collines

Le ventre doux de la lune m'emmenant vers la mer

 

 

Lucy

 

 

 

Voir les commentaires

Les mots chevillés par le temps

Publié le par Lucy

image-1874.JPG

 

Les mots chevillés par le temps

 

Tu es l'écriture silencieuse chevillée par le temps,

Une lumière éclatante et heureuse

Où chaque mot parle de ton existence,

Malgré les saisons malheureuses où le vent est absent

 

Tu fractionnes ma vie qui élève tous mes voeux,

Changeant de syllabe, en un enchantement

Plombant mes yeux, je médite sur mes feuilles,

Tu façonnes ma vie par tes mouvements incessants

 

Comblant le vide de mes lettres malheureuses

Elles danseront en rimes et iront de l'avant,

L'étoffe de mes rêves comblera vos yeux,

Vous serez séduit par excellence

 

Je couvrirai de noir mes passages malheureux,

Où mon art est chevillé par le temps

Mes créations s'élèveront aux sons des Dieux,

Leurs berceaux seront sauvés au gré du temps

 

Lucy 

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>