Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ma fille musicienne

Publié le par Lucy

linkMa fille Catherine musicienne.  

 

Ma-fille-Cathy.JPG

 

 

Ma fille musicienne

 

 

Un amour sans frontière et solide comme un roc,

Une symphonie entre nous nous a réunis pour toujours

Elle est ma fierté et se trouve près de moi à chaque aurore,

Une caméra joue la fée sur Skype que je surveille chaque jour

 

 

Tremble, toi le démon qui nous a séparés par ta fausse parabole

Ton sang de bronze sera vomi par tes initiés fidèles comme des vautours

Propulse toi dans la vallée sanglante, les charognards te surveilleront avec opprobre

L'amour pour ma fille Catherine te fera reculer, et par la prière, tu seras ko

 

 

Un amour sans frontière et solide comme un roc,

Une symphonie entre nous nous a réunis pour toujours

Elle est ma fierté et se trouve près de moi chaque jour

Une caméra joue la fée sur Skype que je surveille avec amour.

 

 

Lucie-y

   

 

 

Voir les commentaires

Les enfants du Liban

Publié le par Lucy

                                             fillette-soudan   

                                                             Les enfants du Liban

 

Je pense à ces enfants

Comme des puissances colorées,

À la rose, au sommet et au laurier

 

Leurs montagnes sont l’ombre d’un gouffre sans couleurs

La terre étant chaude,

La pierre des maisons blanches sans odeur.

 

Leurs cœurs éteints, comme les murs leur vont bien,

Au Seigneur, je demande que le ramadan couvre leurs peurs

Pour moi, c’est l’espoir que je veux dans leurs cœurs.

 

Les fous n’ont pas de peine eux,

Car ils voient les jours crus au hasard des rues

Mais les enfants qui errent attendent le rire des saisons

 

 

Lucie-y

 

 

 

Voir les commentaires

Fiction détente

Publié le par Lucy

18716791_920_56452057_H171924_L.jpg 

   

 

Fiction détente.

 

Je relate mes compositions sur papier toilette et mouchoirs encrés,

Et surtout, ne dites pas que mes lignes sont sans âmes

Je n’aime pas me donner des baffes quand je veux jeûner,

Surtout quand je marche sur mes plantes grasses sans sandales

 

  Tout est prétexte  dans le bus pour ramasser  les pubs pour gribouiller,

Les odeurs de pieds de certains usagers me ramènent des effluences chez moi

J’ai buté sur un homme place Bellecour qui se cachait derrière un peuplier,

Lui écrasant le pied par mégarde, il se mit à hennir sur moi comme un âne.

 

  Voir son toubib pour une odeur de pieds dans des baskets élimées

Remarquable comme idée, surtout pour le voir rendre dans son évier

Je préfère ne pas lui offrir un panier de crabes bien assaisonner,

Un manque d'attirance pour lui, car présentement je suis stressée.

 

 

 

Il faut savoir se lâcher.

 

 

Lucie-y

 

 

Voir les commentaires

Pour mes amis Maurice et Mireille

Publié le par Lucy

8431_101022436581632_4589707_a-MIREILLE.jpg

Une œuvre de Mireille

 

Pour mes amis Maurice et Mireille

 

 

Elle me touchait dans le temps, les expos de peinture nous apposaient en avant,

 Nous nous sommes défiés tout en étant attirés, durant des années en permanence

Des mots âpres sortaient de notre langage en commentant nos œuvres avec prudence,

Son attitude sévère me gelait au point de trotter sur les glaçons de mon frigo avec persévérance

 

Le destin est étrange, car l’astre de la droiture a réuni nos mains dans une amitié tendre

Sa nature est super et étonnante, malgré sa terrible maladie qu’elle régit avec patience

Son compagnon, adorable de courage l’accompagne pour toutes choses avec amour et c’est un coach influent

Toujours à la diriger dans des situations difficiles et la guider toujours de l’avant pour ses compétences

 

Elle a un talent fou et j’admire son travail,  plus tard, nous les peintres, seront connus par nos descendants, notre style est très différent,

Elle est pour moi un  exemple de courage, car deux opérations des genoux m’attendent et j’ai la trouille en permanence

Je suis heureuse que le Japon l’ait accepté et des salons de grandes importances que j’ai connues dans le temps,

J’aime écrire,  et ce n’est pas une raison de laisser choir ma peinture, car nous allons bosser ensemble dans des éclats de rire étonnants.

 

Lucie-y

 

 

Voir les commentaires

Amour vrai, amour faux

Publié le par Lucy

karma.jpg

 

                                                  Amour vrai, amour faux

 

Le faux-semblant ne gère pas les lendemains d’amis incertains,

Des larmes sanglantes laissent des empreintes si elles ne sont pas feintes

De fausses relations peuvent être maquillées comme des filles sur le tapin.

 

Le vrai copain se mettra devant moi pour affronter l’écueil de demain,

Pauvre hère, ou les tartuferies de sottes gens me font pouffer de dédain

J’ai l’orgueil hilarant, car je me fais rarement piéger par des sourires de vauriens

 

Je gère avec plaisir, quand des carnassiers se présentent à moi avec leurs attitudes feintes

Mon devenir de végétarienne les perturbe au point de faire griller leurs chiens

L’amitié par de belles paroles me fait reculer pour prendre un autre chemin.

 

 

Lucie-y

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

News de Lucie

Publié le par Lucy

Image_12.png

 

News de Lucie

 

   Un plagiat avec moi-même dans la force symétrique de mon esprit,

Des écrits qui n’en finissent plus sans aucune trêve pour mes méninges en vrilles

Adoration soudaine pour le trie de mes mots dans mes pensées ramollies,

Des situations cocasses à pouffer de rire devant mon manuscrit qui me défrise

 

Me soumettre des défis uniquement pour m’empêcher tout interdit dans ma vie,

Être libre de moi-même sans être à la masse et vouloir partir dans ma philosophie

Monter sur une échelle pour vouloir étudier la physique quantique avec délice,

Chercher des véracités sur l’édition, élargit mon horizon qui se trouvait rétréci

 

Mes écrits sur mes lignes me sont soumis, qu'importe, le débat de mes vers se négocie

J’aime l’intensité de mes rimes au risque de choquer certains édentés rabougris

Je suis communicative, seule pour gérer mes projets, et constamment devant mon ordi,

Il serait temps de bouger un peu, car travailler dans Word mon manuscrit me fait prendre des formes, et ça, non, je vais réfléchir !

 

Lucie-y

 

 

Voir les commentaires