Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Poésie: Perdition

Publié le par lucye




Perdition

 
Un rôdeur pudique au regard qui se perd,
Recherche le sillage d'une fille éphémère.
Le blouson plaqué sur son buste nu
Lui donne une image d'angelot ingénu.

 
Rêvant d'une drague et d'amour pervers
Il avance sans trêve,  à la fontaine de ses rêves,
Il entonne la chanson d'un violon débridé
Et veut l'en fermé dans ses délires dépravé.

 
Longeant les habitations du bonheur
Dans ces rues déserte et sans odeurs,
Il suit le vent pour le conduire
Vers le délice de ses interdits.

 
L'avenue des baisers,  sans rêve d'arc-en -ciel
Lui voile l'esprit, écrasant ses rêves.
La parade de minuit, aux baisers meurtrier
Le projette à la  frontière d'une mort assurée.

                                                                           
                                                          Lucye 

 
                                                                   

Commenter cet article

lucie 21/08/2009 14:56

C'est vrai Lulu, toujours à fleur de peau, je suis et resterais comme cela, car tel est ma personnalitée! bisous lucye

lulu 20/08/2009 18:13

comme toujours a fleur de peau la grande lucye....... les 2 crococs

didier rené 20/08/2009 17:24

bonjour Lucieha! les interdits mènent à la perdition très beau texte comme à l'habitudebises bonne soirée

marie 20/08/2009 14:37

Bonjour mon amie Quel plaisir de te lire a nouveau Très joli texte comme toujours J'espère que tu vas bien depuis ce temps Je vais signer ton livre bien sur c est quelque chose que je fais toujours quand il y en a un car c est pour moi normal de laisser une trace quand je passe sur un blog Bisous je reviendrais lire les textes que j'ai en retard Bisous ma Lucye

Thomas Dellart 20/08/2009 09:35

Perdition... quel titre !on sent dans ces quelques lignes une pulsion de vie et une pulsion de mort mèlées.Un désir de rencontre ephémère, tentateur mais interdit, quel curieux paradoxe que de lier ensuite cette pulsion ... à la perdition. Ainsi s'exprime l'artiste. Par ses choix, il imprime une tension, un affect, une émotion. Et lorsque son art lui permet d'exprimer cette part unique et profondement humaine, de partager cette émotion intime, loin de se perdre peut-être vient-il de se trouver...Alors, Lucye, pourquoi parler de perdition ?Thomas

MELDIX77 20/08/2009 05:31

les interditsrien de plus excitants joliment bien ditencore faut il des sentiments.bonne journée19°a cinq heures   MELDIX77     le Briard     Breton