Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Poésie:Rêve marin

Publié le par lucye

 

 Rêve marin
 
Avant le lever du soleil
Un poème pour le silence...
Ou la mer m'apprendra
Où se cache mes rêves.

 Un poème pour le chant secret des vagues...
Signes posés par la marée
Ou mes mains s'éprennent du sable et s'égarent
Je n'ai rien à rêver en ce jour de printemps...

Face aux buildings de ma cité,

Je tresse un espoir de galets et d'amour éternel. 
Je demande à la mouette
Où se trouve le trèfle marin.


Et qui me l'apportera.

Je pose mon poème,
 Mes rêves et ma palette.

Lucye


                                                                              

 
                                                                                                  

Voir les commentaires

Poésie :Désillusion

Publié le par lucye

 

 

 Désillusion 

Agrippée sur cet arbre sec aux fruits amers
Je saisis l'impossible à travers mes chimères.
Ma main affolée s'empare de mon  poème,
Glissant sans cesse, je me relève.

Sur ces branches qui m'enserrent
Mes pensées traversent les ondes sonores,
Où je perçois des sons
D'une mélodie d'ailleurs.

La terre se lamente et crie à l'infini,
L'insaisissable absolu d'une lutte sans merci
Douce illusion d'un amour sans passé
Me fait vibrer sur le fil de mes pensées.

Je me roule dans le sable
Aux douceurs d'amertume,
Insaisissable univers d'une nuit sans lune.


Transcendant l'impossible d'un amour infini,
Mes mains modèlent la terre
Où j'y transcris ma vie.


Lucy

 

Voir les commentaires

Poésie: Beauté de la nature

Publié le par lucye

 

 

   Beauté de la nature


Les roses conversent
Dans leur gloire et leur noblesse,
Pourpres, roses, blanches et vertes
Pour les plus mauvaises.

Un merle à l'allure tout contrit,
Les écoutent éblouis.
Elles jacassent.
Sur leurs consœurs les cyclamens.


Elles les trouvent des plus pimbêches,
Bref, même vulgaire et peu sincère.
De leurs teintes éclatantes
Elles appellent à tous les vents
Les abeilles environnantes.

Ne sommes-nous les meilleures
D'une prestance sans égale?
Nous couchant sur le sol,
Nous élevant sans dommage?


Mais les fourmis sont sages.
Un grand vent soulève la terre
Les ternissant de poussières.
Un homme se penche pour offrir à sa belle
Un bouquet de cyclamens.


Dédaignant les roses à l'apparat peu amène.


Lucy

Voir les commentaires

Poésie: La vieille femme

Publié le par lucye

 

 

 valise-rouge.jpg

 

 La vieille femme

Agressée par la pluie
Sa valise rouge s'ouvrit,
Ses confidences tombent sur le sol mouillé
Ou les nymphes s'emparent de tous ses papiers


Mémoire d'amour d'adolescente,
Recherche d'enfants innocents
Rêve d'une mère anéantie par le temps,
Souffrances balayées au gré de quelques vents

Pauvre femme dont les pas errants
L'entraînent dans un délire hallucinant.
Courbée par le vent,
Un rayon de soleil couvre ses cheveux blancs

Tout près des cieux,
Elle entrevoit des espaces verdoyants
Ou les fleurs de la terre
Serons en abondance

Sa vie, sortie de sa souffrance
Enlace les éléments;
Haletante, elle s'y blottie
Fatiguée de sa légende.


Lucy

 

Voir les commentaires

Bienvenue sur overblog

Publié le par ogier

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Voir les commentaires