Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #poesie libre tag

Destruction de mal.

Publié le par Lucie

Destruction du mal

Une pensée dans mon esprit ce matin, en marchant dans un labyrinthe où repose le silence spectral de ton amour

Une marche vers toi sur un fil coupant, ou mes pieds sont acérés par le poids de mes pensées

Je revois ton regard sombre dans ce ciel chargé de nuages menaçants,

Un espoir de te fuir sur une étoile filante ou des signes célestes seront pour moi un grand retour pour t’écraser un jour

Tu m’appelles d’une zone inconnue où je m’asphyxie dans tes flammes, par défiance, je t’inonde d’incantations célestes où tu deviens de la boue,

Tu as le visage du diable, pour me conforter je te cogne avec mes mots pour te pousser d’une falaise pour me débarrasser de toi.

Je me souviens de nos virées dans des églises où tu me traînais comme un dément avec ton regard enjôleur et charmant

Mais quand ta face se cache derrière mes fenêtres, tu ne peux plus me rejoindre, car la prière est devenue mon atout

Ce matin, j’ai décidé de vaquer sur mon nouveau roman sans que tu m’influences par-dessus mon épaule comme un amant jaloux,

Je sors de mon immobilité pour me sortir de l’ornière et éviter les sables mouvants

J’erre seule, car mon esprit veut semer mes verbes pour les jeter dans une fontaine en mouvement

Je regarde avec tristesse ma cité où les tourterelles reçoivent mes belles pensées d’affection, car je suis isolé en ce jour.

Lucie-y

Voir les commentaires

Il est grand temps

Publié le par Lucie-y

Il est grand temps

Il est grand temps !

Il est temps d’oublier l’image des regrets,

Ou le passé s’absorbe en une forme puritaine

Enlacer cette pensée à l’allure de reine,

Projetée dans les sphères par un souffle puissant.

Revenant en image cassante résistante à l’agonie,

De l’avoir quittée tout le long de sa vie

Croquemitaine de l’homme, pourquoi finir ainsi ?

Belle en teinte, étoile d’or du passé

L’image de ses regrets s’éteint

Sa peine n’est pas feinte,

Brouillée par ses larmes, elle s’éloigne.

Son cœur est devenu ivoire et dure en parole,

Effeuiller sa mémoire pour en faire un linceul

Crier dans le vent et éloigner ses frayeurs,

Fermer l’image des regrets et cacher ses peurs.

Elle danse dans le vent et crie à la vie,

Jetant dans les collines ses principes enfouis.

La lumière est d’or blanc, elle est triste à mourir,

Regarder son poème et l’offrir.

À la plus belle chose de la vie, l’espérance.

Lucie-y

Voir les commentaires

Pleurer sans honte

Publié le par Lucie-y

Pleurer sans honte.

La pierre possède une âme qui palpite au son des balles tirées dans notre monde,

Grimper la marche du temps avec désir pour la mettre en érosion pour le pardon

Palpitations des éléments fusionnées vers les personnes en mal d’émotion

Explosion éternelle de la matière s’écrasant sur les combes avec compréhension

Enchantement de songes que je saisis avec joie pour les protéger des ombres,

Mauvaises pensées cachées méchamment dans des esprits qui tournent en rond

La pierre possède une âme qui palpite au son des balles tirées dans notre monde,

Penser à l’artiste pour avoir dans l’esprit sa poésie pour la résurrection

Imaginer un instant la fin des massacres dans notre société, et pleurer sans honte !

Lucie

Voir les commentaires

La matière éphémère.

Publié le par Lucie-y

Poésie revisitée

La matière éphémère.

Je suis moi voyageuse, je suis l’air de la terre ;

Envolée divine de mes ancêtres intemporels

Submergée de bonheur en recherche de moi-même,

J’ai trouvé mon moi en touchant là matière

Je danse en solo comme une mouette inquiète,

J’évite les trous noirs, et continue mon enquête

Je balaye d’ondes la page entière de mon poème,

Et tissent des leurres en appelant les prophètes

Je suis moi, voyageuse, je suis l’air de la terre

Les sociétés secrètes ont été mes ancêtres

Les odes maçonniques ont altéré mon futur si cher,

Mon sauvetage est bien dû à mon père céleste.

Lucie

Voir les commentaires