Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Poésie: Ballade dans mes pensées

Publié le par lucye

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Ballade  dans  mes pensées

Sans  soucis  dans  l'univers  de  mes  pensées,
Je  saisis  une  corde, narguant  les   cerfs   affolés
Trébuchant  sur  un  roc   ailé,  je  saisis  un   insecte,  
Me  regardant  d'un  regard  affolé

Étrange   rencontre  dans  mon  néant  obscure
survolant   l'abîme,  fouettée par  le  vent,
Mouillée  de  rosée, je  recherche  ma  substance
Lointaine  source  pour fuir la décadance
 

  Mais  où ? Vers  l'arbre  de  tendresse,
Vers  l'univers  du  parchemin  de  ma  vie
Je  vois  la  couleur  de  l'espoir   englouti,  c'est  fini.
Chercher  dans  l'espérance  une  tendresse.

Accepter  dans  ma  défaite  une  ivresse,
Etre   un  être  modelé  par  l'univers,  espace  temps...
Percutée  par  les  éléments  qui  ont  fait  de  moi  une  enfant.
Jouer  des   interludes,  créés  par  le  temps.
 

 lucye

 

 

 

 

 

  

 

Voir les commentaires

Poésie: L'inconnu

Publié le par lucye

 

 

L'inconnu

Je  découvre  ton   âme
Et  me  vouerai  aux  flammes,
Parce que  simplement
Me  murmure  la  vie...

Ma  foi  en  toi  me  grandit.
Merveilleuse  et  sereine,
Par  le  passé  et  l'effroi,
Choyée  et  sans  peine
Connais-tu   mon  émoi?


L'outrage, j'ai  connu
Les  souffrances, les  ravages,
Par  des  gens  méconnus.
Lancer  mon  message

Au  gré  de  quelques  vents...
Mes  toiles  te  le  diront
Elles  voient  l'horizon.
Sans  partage,
Elles  subissent  les  outrages
Mais  l'avenir  leur  donneront  raison.

lucye

Voir les commentaires

Poésie: Naissance de l'art

Publié le par lucye

 

 

Naissance de l'art


Un mot enlevé
 D'une parole d'un moment
Me fit pleurer,
Puis mourir un instant.

Le cœur dans la couleur,
Le sourire dans les yeux,
Je vis de fiction
 Et de blues mystérieux.


Derrière mon regard
Je retourne vers le tout,
Et le vide en dessous
M'attire et me dissout.


Voilà, la pensée crée l'art,
Et de ma palette
Je reçois le temps
Dans son espace.

Je tremble de ne pas recréer l'image.
Peintre, poète écrivain,
Je crains de perdre
 La lumière du destin.


Dans l'invisible de mon esprit
Je crée, l'étrange, le fantasme,
 Sur ma toile alanguie
D'une couleur, je dis oui,

Rejointe des autres teintes
qui viennent en  harmonie.

Elles se forment
 Et naissent dans le présent.

Mon œuvre est finie.
Elle vient de naître à la vie.


Lucye

Voir les commentaires

Poésie: Ombres blanches

Publié le par lucye



Ombres  blanches.

Le  fond d'un  gouffre, aux cris agonisants.
Est recouvert par l'ange de Satan,
Innommable pensée ciblée par le vent
Émane de cet antre digne de  Maupassant

S'éloigner de l'adversaire, reculer
Vers les  haies  aux 'épines  meurtrières.
Hurler aux hauteurs des plaintes incessantes
Le danger inconnu que la terre enfante !

Courir vers la fosse où ces  êtres en souffrance
Entrevoir une fissure, une  issue en priant.
Mais la mort est là, comme un bateau ivre
Car Dieu les regarde et les appelle à lui.

Le  Père les attend à la porte,
Dans le repentir, ils  pleurent...
Ils ont vu son ciel,
Et sans projecteurs.

Lucye







 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Poésie: Coups de blues

Publié le par lucye

  


 

Coups de  blues

J'ai  trouvé  ces  écrits,
Dans  un  coffre  aux  milles  souvenirs
Les  hisser  en  haut  d'un  mât,
Et  sonner  le  glas, pour  leurs  retours

S'abîmeront - t-il sous  mes  mots.
Le  murmure  saccader  des  ténèbres   de  la  mer,
Engloutirons  mes  souvenirs...
Mourir  à  la  beauté  du  chant  des  vagues

Noyée  les  années; inexorables  et  sans  failles
Mon  poème  se  désintègre  et  je  retourne  à  l'essentiel,
Les  vers  ne  coulent  plus
Je  ne  peux  pas  écrire  plus.
L'espoir  a  disparu, explosé
Pourquoi  sommes-nous  si  esseulés...

 lucye

Voir les commentaires

Poésie: Maman

Publié le par lucye


Maman

Tes  yeux, perle de  nuit,
Dans  l'obscurité  variable  de  ton  ennui
Ombre  d'or et  de  noir
Mes  yeux  qui  te  mendient   un  pourboire.

Ta  bouche  douce  et  fébrile,
Tremblotante  à  la  douce  flamme, d'une  bougie
Me  fait  dire,  maman  ce  soir
Je  garderai  ton  image  en  moi.

Flamme   dorée,   légère  nuée  sur  ton  visage  émacié...
L'ombre  dans  l'obscurité  de  mes  pensées,
Me  fait  tressauté  par  ta  mort, mon  aimée
C'est  toi  qui  a  donné  des  couleurs  à  ma  vie.

Quand  je  t'ai  rencontré, bébé,
A   ma  naissance, tout  était  en  noir  et  blanc,
Tout  s'est  illuminé  lorsque  tu  m'as souri
Tu penses  maman, qu'un  poète  soit  compris ?

Ma  plume  ce  soir  me  fait  souffrir,
Ma  plume  qu'il  me  faut  arriver  à  dompter
Et  mes  vers  seront  teintés
De  ce  malheur, maman,  de  m'avoir  quitté.

Lucye








Voir les commentaires

Poésie: Espaces

Publié le par lucye


Espaces

Vers  d'autres  continents,
Là  où  mon  âme  s'abrite,
Je  cerne  l'espace
Dont  mon  coeur  est  épris.


Aveugle  dans  mes  fouilles,
Similitudes  humaines,
Vains  combats,
Aux  derniers  versets.

De  mes  vérités
Je  tends  les  bras, le  corps  renversé.
Peine  vivante  de  mon  amour,
Blessure  grave  et  sans  retour.

Sous  ma  tente  de  détention
Ma  tête  est  lourde, où  est  le  front?
Mon  regard  fixé  sur  l'horizon,
Je  rêve  d'amour  et  de  passion


 lucye



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Texte :Passion déco.

Publié le par lucye

                                                                cocotte-minute.jpg
                                                  
                        
                           Ma  passion  d'autrefois

J'aime  la  déco, j'ai  fait  de  l'art déco  il y a des   années,  j'avais  la  passion  de  ramasser  par  terre  des  bouts  de  ferraille, que  j'affectionnais  particulièrement,  le fait  de  casser  avec  un  petit  marteau  des  pots , divers  et  autre,  des  cadeaux  que  je  n'aimais  pas,  pour  les  coller  ou  les  souder, sur  une  plaque  en  bois, ou  en  aluminium,  ensuite,  je  formais  un  sujet, l'homme heureux,  bataille  en  mer,  et  diverses choses!  j'avais  des  tiges  en  acier  avec  des  boules  au  bout, cela  se  faisait  bien  à une  époque, et  bien, je  leur  ai  fait   leur  fête  j'ai  coupé   les  boules   pour  la  bonne  cause,  j'ai  pris  des  éléments  d'une  vieille  cocotte - minute, j'ai  assemblé  tout   cela  en  une  représentation  de  personnages  en  mouvement!  c'était   superbe,  ensuite, je  passais  de  la  bombe aluminium  dessus,  franchement  c'était  génial,  j'en  ai  fait  une  exposition,  à  Lyon,  à  la  chapelle  du  Lycée   Ampère,  ou,  j'ai  eu  des  ventes,  une  proposition  également,  de  donner  des  cours  dans  une  école,  ce  que  j'ai  refusé! avec l'argent de   mes  ventes,  j'ai  racheté   ce  que  j'avais  détruit....  enfin  pas  tout  parce que ..... Heureusement,  cela  m'a  passé ! voilà  pour  l'art  déco.
                                                                                             
                                                        Lucye  
 
      
  

Voir les commentaires

Poésie: Mon amour pour toi

Publié le par lucye


 

Mon  amour  pour  toi 

Je  me  projette  dans  son esprit,
Et  dans  un  espace  vide,
Je  ferme  le  volet
il  me  garde.

Chaque  jour  qui  passe, je  vois  ton  sourire.
Il  est  comme  la  brise  que  je  veux  retenir,
Comme  la  lumière que j'aimerais  t'offrir.

Trop  souvent, je  le  sais, je  te  parle  de  moi,
Alors, par  mes  écrits,
Je  désire  que  tu  entendes  ma  voix.

Comme  une  palette  de  couleurs
Ton  image  est  en  moi,
Et, dans  l'écho  de  mon  coeur,
Te  dire  tout  l'amour  que  j'ai  pour  toi.

 lucye






                                                                                     

Voir les commentaires

Poésie: Pensée d'amour

Publié le par lucye





Pensée d'amour

Sinueuse  est  la  pensée  d'amour
Dirigée  vers  un  être  parti  pour  toujours.
Un  souvenir  en  buée  incessante
Me  fait   tordre de  douleur,
Me projetant  sans  cesse  en  avant...
Je  cours   vers  de  verts  pâturages
Cherchant  ta  silhouette  et  pleurant  davantage.
Tes  baisers  suppriment  sous  ma  plume,
Une  envolée  de  souvenir  posthumes,
Les  fleurs  sauvages  viennent  à  mon  secours
M'enveloppant  de  leurs  odeurs  et  de  leurs   amours !
La  libellule  compatit  et  les  roses  s'ouvriront.
Douce  nuée  de  souvenirs...
Me  couvre  de  tes  cendres, tu  es  de  nouveau  mon  mari.
Un  amour  sans  senteur, un  fragment  de  vie  éclatée
Des  sentiments  dénudés,
Je  me  souviens....
Tu  es   parti  un  jour  d'été.


lucye





 

    

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>