Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

EN PANNE

Publié le par Lucy

 

    Mon coin

 

En panne

 

Voici mon ordinateur

 

Encore une fois, pas de chance

Je prépare mon chéquier !

Carte graphique ou disque dur à changer.

 

 

Lucy

Voir les commentaires

Agression et bagarre

Publié le par Lucy

 

Agression et bagarre  

 

 

L'étranger rentre dans un bar minable où l'odeur de la moisissure le clou au sol,

   Il est hésitant dans son manteau de fourrure beige mité par le temps

La vague lueur d'une ampoule sale éclaire son visage durcit par la vérole

Il s'avance et fait trembler le plancher craquelé de vermines dégoûtantes

 

      Il frappe d'un coup sec sur le comptoir ou les verres s'entrechoquent,

Un homme se précipite en boitillant et renifle l'odeur de l'argent de ce manant

Sa bouche édentée ébauche un sourire,  il détaille cet inconnu sans vergogne

 La porte s'ouvre avec fracas, et deux hommes fixent cette proie en ricanant

 

    J'assiste  à cette scène, et j'interviens avec colère contre ma prose folle,

Je la ceinture et libère mon étranger de cette situation ou la mort s'avance

J'interviens pour désinfecter cet endroit puant pour masquer la mort

La magie des mots me fait partir chez moi, car j'aime reculer dans le temps

 

 

Lucy     

 

Voir les commentaires

Marina Duhamel-Herz

Publié le par Lucy

 

Marina Duhamel Herz

 

LA PANNOMANIA…

 

 

Grand détournement.  Une Artiste que je viens de retrouver

Exceptionnel dans son originalité, à  l'Aqueduc de Dardilly.

 

 

Marina-Artiste-peintre-6330--1-.JPG

Réflexion sur Savador Dali, nous sommes sur la droite

 

Marina-Artiste-peintre-6332.JPG

 Il faut que je lui explique la signalisation routière à Christian...

 

Marina-Artiste-peintre-6339.JPG

Marina deuxième sur la droite avec un pull blanc et un beau sourire.

Au fond sur la droite, je cherche mon portable qui sonne et ce n'est pas le moment !

 

Marina-Artiste-peintre-6347.JPG

Christian et moi sur l'extrême droite, je fouille mon sac, car mon portable fait du baroufle !

 

 

Marina-Artiste-peintre

 

 

Marina-Artiste-peintre

 

Marina-Artiste-peintre

 

 

Marina-Artiste-peintre 

 Marina-Artiste-peintre

Marina-Artiste-peintre

 

 

Aller voir Marina dans sa galerie, elle est dans mes liens, et je vous assure la surprise...

Lucy

 

 

Voir les commentaires

Pour mon nouveau bébé

Publié le par Lucy

IMG_20111122_161358.jpg

 

 

 

Pour mon nouveau bébé

 

 

 Tu es l'écriture  de mon âme chevillée par le temps,

Une lumière éclatante,  heureuse et étonnante

Ou chacun de mes mots parle de mon existence en silence,

Malgré mes saisons tristes où le vent s'absente souvent

 

       Tu fractionnes ma vie par des lettres qui élèvent mes vœux,

Changeant de syllabes comme par enchantement

Je plombe mes yeux pour méditer sur mes feuilles,

Et transforme ma vie par tes mouvements de plume incessants

 

Comblant le vide de mes proses intransigeantes et malheureuses,

Je danserais avec mes rimes et nous irons toujours de l'avant

L'étoffe de mes rêves dans des endroits mystérieux comblera vos yeux,

Vous serez séduit et conduit dans l' espace de ma vie par excellence

 

Je souligne de lumière mes passages où j'ai voulus rejoindre les cieux,

Non, mon Art n'est plus chevillé par le temps dans ce temps

Mon manuscrit s'élèvera en douceur aux sons des Dieux,

Il sera protégé par mes lecteurs que j’aime tant

 

 

 

Lucy

 

Voir les commentaires

Une nuit, pas comme les autres nuits

Publié le par Lucy

f4dffe96c12c0a3fdbd7be363bc1e75c

 

 

Une nuit, pas comme les autres nuits

 

 

En marche dans l'obscurité, je suis heureuse comme une gamine, de voir un feu follet dans une lueur indéfinie,

Cette lumière de vapeur que je vois voltiger autour de moi me conduit vers une âme invisible

Je cherche un indice parmi les feuilles mortes ou un léger vent me caresse le visage par une douce pluie

 

Inoubliable nature du soir où mon regard s'éclaire devant la majesté des arbres qui bruissent dans la nuit

Je sors de ma poche des particules d'étoiles que je disperse sur les oiseaux du ciel qui m'entourent et voltigent

Ce soir, je me sens libre, car j'aime flâner sans but précis, et créer des poésies en jouant de là mandoline

 

Je regarde au loin et je distingue une ombre indécise qui s'approche de moi, je panique,

Plus près je suis rassuré de voir un homme grand et svelte travestit et maquillé à l'extrême comme une fille

A la lumière du réverbère, je le distingue et n'ai plus peur de lui, il me parle de sa vie que je pense mettre en poésie

 

Je sais ces gens- là inoffensifs, et parfois paumés à l'extrême,  ils aiment  racoler des hommes dans la nuit,

Je me sens un peu assistante sociale, trop sociable peut-être, mais je lui donne des conseils complètement débile vu sa vie

Je le quitte avec déférence, car je sais que dans cette nébulosité,  ne pouvant pas dormir, je vais parler de lui

 

Lucy  

 

 

 

 

Voir les commentaires

Vous en pensez quoi du monde?

Publié le par Lucy

cf761fa0-fd97-11e0-9f3a-a22f23ac700c.jpg

 

 

Vous en pensez quoi du monde?

 

 

C'est une force immensurable pour moi d'évoluer dans ce monde de démence,

Pour me retrouver dans ce siècle de politique d'une déprédation ragoûtante

J'observe avec crainte les dégâts d'un futur président sans précédent,

Je dresse mon chevalet pour y  peindre une France dérisoire et sans convenance

 

Mon tube de peinture  éclate en particules sur ma toile ou l'amour est impuissant,

L'Italie est libéré d'un président  qui dans sa démission est parti sans élégance

Notre commissaire Neyret qui balance tous à la pègre , moyennent finances,

L'infanticide de Plougastel, où une mère a criblé de coups de couteau ses enfants,

 

L'explosion d'une base militaire en Iran don les morts sont sous le ciment,

Un séisme en Turquie où le bilan des survivants me fait dresser les cheveux sur la tête méchamment, pour ressembler à une punk des années soixante,

Le meurtrier de la petite Océane violenté par un père alcoolique de trois enfants,

 

Nous vivons sur une planète qui bouge et basculera forcément

A moins que l'homme ne se reprenne bien avant.

 

 

Lucy 

Voir les commentaires

Ma peinture, ma passion

Publié le par Lucy

 

Ma-mer.jpg

 

Ma peinture, ma passion

 

J'étais dans l'état d'esprit de cette peinture hier, mais j'ai réussi à montée sur mon voilier pour recouvrer ma liberté. Je vais sortir mes tubes, et me laisser aller à mes créations. Qui a dit que le peintre est fou...D'amour et d'ambitions !

 

Lucy

Voir les commentaires

Trouble journalier

Publié le par Lucy

je t'aime

 

Trouble journalier

 

 

 Un  jour de provocation et d' irrespect total qui me fait mal,

J’évolue dans sa vie acceptant les dégâts de son chat sur mes toiles

Une femme à qui j’offre mon existence et don je prends les tracas,

Peu d’amour en elle sauf pour sa beauté authentique devant son miroir

 

Mes rimes pleurent à l’aurore, je lâche mes lendemains,

Une lutte pour elle qui s’avère ardue, sans frein et sans fin

Je porte des lunettes noires, car l’angoisse me prend ce matin

Cantonnée sur sa personne,  je deviens son petit chien

 

 Je suis ce matin sur mon écran de papier, car j’ai envie de sangloter,

Ma vie est devenue un spectacle de controverse lourde à assumer

Mon émotion est une musique pure, mes mots des outils pour m’exprimer,  

Je fais de l’Art musicale pour m’évader, et éviter de me fossiliser

 

Lucy

Voir les commentaires

Recherche d'oubli

Publié le par Lucy

av5k88ms.jpg

 

 

Recherche d'oubli

 

 

Mon poème d'un instant est détruit par les vents violents,

Prise d'une inspiration subite, je glisse dans une fosse en avant 

Je serpente un chemin et je bute sur des chardons ardents,  

Transporté par la douleur, je m'étale et pleure sur un tronc géant

 

 

La magie de mes songes burlesques me pousse à écrire des vers,

Je m'échappe vers un nuage égaré qui s'empresse de disparaître

Je retourne à la terre et ne cesse de creuser pour y semer mes lettres

La pluie m'inonde dans ce lieu où je cache rapidement mes poèmes refaits

 

J'aime le pécheur élégant ne serait-ce qu'un instant pour avoir un amant,

Cerné par un amour transparent, je détends le temps dans mon errance

Je deviens inflexible et rejette mon corps dissout dans ma différence, 

En recherche de mes vestiges,  je ramasse les débris de mes souvenirs délirants

 

 

Lucy

 

Voir les commentaires