Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Poésie:Des clochettes blanches pour tous

Publié le par lucye

 

 medium_muguet.jpg  

 

 

Des clochettes blanches pour tous

 

 Ce n'est ni une dérision, ni un calembour,

Ce jour peut attirer l'amour de tous

Un jour en taffetas de vert et blancheur,

Où je vais faire respirer au vent cette petite fleur

 

La clochette me donne des ailes  et je cours,

Vite, je vais porter ma fleur à mes amours

Des petits voisins pour qui bat mon coeur, 

Et des amis qui m'attendent avec bonheur

 

Une personne chère s'est accidentée ces derniers jours,

Ce n'est pas de l'humour ni un calembour

Je suis allé le voir, mais ma clochette a eu peur,

Elle s'est recroquevillée, je lui offre avec ferveur. 

 

Lucye.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Poésie:Coeur d'ivoire

Publié le par lucye

Aperçu de la page “Poésie:Coeur d'ivoire” :

 

 

Regret_1.jpg

 

Coeur d'ivoire

 

Il est temps d'oublier l'image des regrets,

Ou le passé s'absorbe en une forme puritaine

Enlacer cette pensée à l'allure de reine,

Projetée dans les sphères par…

Lire la page “Poésie:Coeur d'ivoire”

Voir les commentaires

Poésie:Je murmure ton nom

Publié le par lucye

 

 

27-04-2010-08-35-54.JPG

 

Je murmure ton nom 

 

Le soleil est bleui

Par l'azur de mes émotions.

Marchant dans un sentier,

Murmurant ton nom...

 

Un vent violent transcende mon parcours.

 Pour atteindre les vallons,

Je trébuche sur une pensée

Que je saisis à la volée.

Mon éclat de rire

Surprend les orchidées

 Cachées dans les sentiers.

Ne pas regarder le satyre qui dénie

 Mais toujours prononcer ton nom.

Impalpable et introuvable,

Tu es mon tout, tu es mon moi

 Ton image voile mon regard,

 Car ta beauté est sans égale.

 Le soleil est bleui

Par l'azur de mes émotions,

Marchant dans un sentier

 Murmurant ton nom.

 

Lucye

 

 

Voir les commentaires

Poésie: L'art ne vit pas de rêves fêlés

Publié le par lucye

 

 

 

  L'art ne vit pas de rêves fêlés

 

 

Tu es l'écriture silencieuse chevillée par le temps,

Une lumière éclatante et heureuse

 Où chaque mot parle de ton existence,

Malgré les saisons malheureuses ou le vent est absent

 

Tu fractionnes ma vie, qui élève tous mes voeux

Changeant de syllabe, en un enchantement,

Plombant mes yeux, je médite sur mes feuilles,

Tu façonnes ma vie par tes mouvements.

 

Comblant le vide de mes lettres malheureuses

 Elles danseront en rimes et iront de l'avant,

 L'étoffe de mes rêves comblera vos yeux,

 Vous serez séduit par excellence,

 

Je couvrirai de noir mes passages malheureux

 Où mon art est chevillé par le temps,

Mes créations s'élèveront aux sons des Dieux,

 Leurs berceaux seront sauvés au gré du temps

 

Malgré le vent violent et les saisons malheureuses.

 

 

Lucye

Voir les commentaires

Poésie: Colère de la terre en Islande

Publié le par lucye

 

Volcan-en-islande.jpg

 

Colère de la terre en Islande

 

 

L'antre de la terre pousse ses multiples  volcans,

Explosant  violemment,  geignant  sous sa libération foetal

Les flammes poussent  les nuages dans le vent,

Voulant  libérer ses enfants de cet ennemi indélicat

 

La splendeur d'une irruption à la couleur étonnante,

Où je cherche sur ma palette cet ocre et jaune  titane

L'aviation en catastrophe est arrêtée dans ses élans,

Au regard ironique de la brume sur les montagnes

 

Phénomènes sismiques aux lourdes conséquences,

Fumée en mouvements,  écartement de plaque du magma

Tous les continents éprouvent une impression étrange,

Amérique en surprise de tous ce monde à son égard

 

 

Lucye

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Poésies urbaines, le slam

Publié le par lucye

slam.jpg

 

 

 

 Poésies urbaines, le slam 

 

Il est dans toute sa grandeur,

Le slam connaît pas, il n'a pas d'odeur.

Défaire le slam, non pas d'blague,

Le leader n'a pas de coeur.

Tu lui prends les artères, c'est du beurre 

Un kilogramme de barde c'est sans valeur,

Le slam est dans toute sa grandeur.

Racisme, oecuménisme... Un mariage sans valeur

Mec du Film, il y a plus de frontière,

Crache ses dents, ça devient l'horreur !

Corde vocale rayée à force de piaffer

Papiers gras sur les paliers, des vieux

Des jeunes, des petits, des grands,

Des Français, des noirs, des jaunes, des croissants,

Des gens de droite, d'autre de gauche,

Des malades, des qui pètent la santé

Des qui pètent tout court,

Des péquenots, des manoirs, des royaux,

Des chichiteux, des cons, des esprits forts !

Ils glanent fort et c'est dégueu...

Ça suffit, j'ai tout dit !

Ça va mieux.

 

lucye

Voir les commentaires

Marcher sans relâche

Publié le par lucye

 

Photo681.jpg

 

 

Marcher sans relâche.

 

 

Partir, encore marcher, toujours… Détours après impasses, morts après renaissances, avancer, partir.

Oser le désert, oser tous nos déserts.

Suivre le conseil éclairé du prophète, se préparer à trois heures moins le quart, au plus hasardeux des rendez-vous. Y faire la plus inattendue, la plus émouvante et la plus magique des rencontres. La rencontre de toute notre vie, la rencontre avec nous-mêmes.  Repartir alors sans plus jamais n'avoir soif, bien plus loin encore.

Marcher, sans relâche ni  repos. Étoiles après les dunes, s'arrêter d'un coup s'agenouiller, brutalement.

Harassés par la fatigue du chemin, pleurer les yeux ouverts, danser les poings fermés. Petits grains de sable perdus dans l'infinité de tous nos désirs à  venir…

Réconciliés avec nous-mêmes, savoir  apprivoiser le pas du chameau. Anonymement piétiné par des siècles de caravanes impatientes.

Apprivoiser le vent qui ne demande, qu'à danser avec nos cheveux.

Apprivoiser le sable, de nos pieds nus.

Partir et revenir de nos voyages intérieurs dans le temps.

Prendre ces avions imaginés dans nos grands espaces au gré de notre plume, et des palettes de nos peintres d’antan !

 Partir souvent,  de beaux voyages nous attendent gratuitement.

 

 

Lucye

 

Voir les commentaires

Peinture:Ma création

Publié le par lucye

 

Capturer1.JPG

 

Ma création

 

Ma peinture chez une amie du web à Paris, encore un de  parti !

 

Lucye

Voir les commentaires

Ma photo prise en direct

Publié le par lucye

 

 

adsl-TV-163866.jpg

 

Ma photo prise en direct

 

Chasseur d'images, oui ! je scrute des horizons nouveaux pour vous, c'est une vue prise en direct, avec un appareil photo incorporée  sur adsl TV, vous connaissez ? Au goût du jour pour certains photographes.

 

Lucye

 

 

Voir les commentaires

Les oubliés,ceux dont mon coeur aime

Publié le par lucye

 

Misere.jpg

 

 

Les oubliés, ceux dont mon coeur aime

 

 

Je flâne en ville pour faire les soldes  et je la vois. Assise sur le sol, vieille et misérable, elle tend une coupelle. A proximité, un serveur au teint olivâtre apporte une pizza à des touristes installés sur une terrasse. Je vois la mozzarella bouillonner  et je suis le regard de cette vieille femme oubliée par la société, elle semblait triste tout à coup. Elle eut un sourire mélancolique... Sa misère prend une dimension supérieure, elle essaie de redresser la tête. J’ai une petite douleur là, je ne me sens pas très bien dit-elle aux passants. Le vent est violent, je m'approche d'elle tentant de la soulever, elle s'affaissa. Ne lâchez pas la barre criais-je ! Elle ne respirait plus, elle souriait. Les touristes criaient, moi, je pleurais... Les soldes étaient finies, le soleil était à peine voilé au milieu du ciel. Le monde continuait.

 

Lucye

Voir les commentaires

1 2 > >>