Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Expression libre dans le bus

Publié le par lucye

                                           

Expression libre dans le bus.

Je me marre dans le bus, les visages sont coincés

Dramatiques  et carrément nimbus...
Il y a de quoi, le chauffeur, grincheux, a le verbe vert,
Comme une tige de fucus...beurré,  il éternue !
Je reçois ses éclats en pleine figure.
Taré le ninja... malin ! Je ressemble à une pizza crue
Mais bon sang, il  y en a un qui me fait du gringue,
Verbes, injures, mon pied devient un brouillon,
Dans mes chaussures, je grince un verbe
A l'adresse de ce gus... je pense aux porcs,  hum...
Bizarre... mon cahier sur les genoux,
Mon crayon se dit dégoûté
De mettre ces écrits sur un feuillet,
Le voisin d'à côté ronfle une rengaine connue
M'écrasant l'épaule comme un malotru
Ha ! Voilà mon arrêt, je descends,
Je butte sur une poussette, merde !
Je m'affole, mon crayon en est fort aisé...
Il me regarde de travers, sa mine se casse,
Cela  s'appelle la note négative, vite !
Que je reprenne mes écrits, je m'en vais,
Car j'ai rendez- vous avec mon romantisme.

lucye

 

 

Voir les commentaires

Le visage que j'aime

Publié le par lucye






 Ce  visage  m'a  aidé  dans  mes  moments  difficiles ! je  n'avais  que  lui, son  expression, son  sourire,  il  me  disait  maman  je  suis  là...

Lucye


Voir les commentaires

Une vidéo de DALI Interview INA 1971

Publié le par lucye

Voir les commentaires

Poésie: Un brin de passion

Publié le par lucye

                                                                                           
     

  Un brin de passion

Un  code  magique  aux  brillants  paysages
Envoûte  mon  corps  d'une  délicieuse  senteur.
Percutée  par  le  temps  et  l'âge,
Le  vent  me  caresse  et  m'attend.


Je  saisis  dans  ma  main
Une  pensée  envolée
Et  là  mets  dans  une  bague  aux  contours  ciselés.


Je  m'étends  dans  la  rosée...
Qui   s'échappe  dans  une  nuée
Et  ne  cesse  de  s'évaporer.

Un  baiser  au  temps,  un  baiser  au  vent,
Je  suis  seule  et  j'attends  les  éléments...
J'entends  une  mélodie  enivrante
Je  suis  prête,  les  poussières  de  mes  ancêtres

Me  recouvrent  sous  le  regard  des  anges...

lucye
    
 

Voir les commentaires

Ma photo de Lyon

Publié le par lucye





                     www.lyonlemelhor.com
 
                                                Pensons   aussi   à   eux. 
  
  Les   identitaires   lyonnais  dénoncent   l'annexion  opérée   par   la   multinationale   Benetton   sur   certains   territoires   de   Patagonie,  dont  est  victime  la  communauté   indienne  des  Mapuches!
En   effet   depuis   quelques   années,  un   effet   de   mode   conduit   certains   milliardaires   à   acheter   des   hectares   entiers   de   terres   dans   ce   coin   encore     préservé   de   l'Amérique    latine.  C'est   ainsi   que   10%   des   terres   sont   désormais   détenues   par   de   riches   occidentaux. Parmi   ces   nouveaux   collons,  le   géant   du   textile   Benetton   fait   figure   de   nouvel   empire   avec   plus   de   900 000  hectares   de   terre.
Ce   processus   permet   à   Benetton   de   maîtriser   ainsi   son   approvisionnement   en   laine   et   donc   d'accroitre   sa   stabilité   sur   le   marché. Leur   stratégie   est   claire:  
"   Nous   avons   besoin   de   laine , nous   devenons   propriétaire   d'une   région   entière   productrice   de   laine ". Cette   logique   ne   se   soucie   guère   des   populations   locales   qui   vivent   sur   ces   terres   depuis   des   siècles.  Les   indiens   mapuches   ont   donc   été   chassés  (sauf   quelques-uns ,  qui   constituent   une   main   d'oeuvre   bon   marché )   de   la   terre   de   leurs   ancêtres   par   Benetton.  De   ce   fait,  les   communautés   qui    souhaitent    continuer   à   vivre   selon   leurs   traditions   sur   la   terre   de   leurs   aîeux ,  sont   hors-la-loi,   car   elles   se   trouvent   sur   les   terres   de    Benetton.
Ce   nouvel   exemple   souligne   une   fois  de   plus   les   conséquences   désastreuses   de   CAPITALISME   SAUVAGE   dont   sont   victimes   certains   peuples.  Les   indiens   Mapuches   subissent   l'annexion   de   leur   terre   de   manière   totalement   légale , grâce   à   la   complicité   de   l'état   argentin , dont   la   seule   motivation   reste   l'argent !
 
 
En   tant   qu'identitaires   nous   refusons   que   des   multinationales   s'accaparent   des   terres   déracinant   ainsi   des   peuples   entiers.
 
 
Ce   battre   contre   la   mondialisation ,  le   capitalisme   sauvage , le   déracinement   des   peuples ,  et   la   destruction   des   identités !
 

  

Voir les commentaires

Ma Poésie:Langage reconnu

Publié le par lucye

 


 Langage  reconnu

L'immobilité  inoubliable  d'un élément  perdu
Au  travers  d'une  étoile  vide  de  tout  sens.
J'entends  ses  sons,  livrés  au  silence  de  ma  nuit...
Fontaine  de  mirage, je  tranche  avec  ma  vie.

Sa  transfiguration  me  rend  sourde  à  son  appel.
Ne  pas  pleurer  dans  les  ténèbres
Mais  pleurer  dans  mon  sommeil...
Je  reviens  à  mes  racines, et   me  déchire.

L'immunité  de  paroles  méconnues,
Favorise  mon  langage,  je  serai  reconnu.
Avoir  peur  de  mon  moi,  avoir   peur  de  ma  vie.
Un  flux  d'énergie  ma  projeter  dans  le  temps !

Traversant  des  décennies, je  me  retrouve  vers  toi 
Mes  rires  ne  seront  pas  coupés
Par  ces  routes  captives, donc  je  n'aurai  plus  à  rêver.
Un  poème  sans  ruse, un  poème  immortel

 

Lucye

 






 

 

 

Voir les commentaires

Poésie:Le devenir de mes pensées

Publié le par lucye

                     

                        Le devenir de mes pensées                       
                                             

Écoute la douceur des éléments
Regarde la montagne sereine
L'atmosphère de toutes les pages,
D'Emmanuel le suprême

Dans le tournant de l'esprit
S'élève un chant dans la nuit.
Entend les sanglots dans la nuit du monde
Écoute ce chant dans la nuit.

Quand la souffrance dure
Les portes de la liberté s'ouvre,
Regarde l'orage au sein de la nature
Un tableau merveilleux et qui dure !

Il est l'heure aujourd'hui
De démarrer dans la vie.
Que nos pensées soient  en éveille,
Et nous verrons le soleil venu du ciel.

lucye 

 

                                        

 

Voir les commentaires

Poésie:L'amant

Publié le par lucye

                                                            
L'amant


Dans une immense vallée
L'homme marche, tête penchée,
Embrasé par ses pensées
Il ne cesse de trébucher.

A la recherche du temps perdu
Il se consume.
Ses épaules se courbent
Sans les baisers de son aimée.

Il perd le contrôle
Et franchit ses délires.
Il n'oublie pas les draps humides
Couverts de ses péchés.

Extravagant dans l'intimité,
Ses pulsions amoureuses
Le projettent à terre.
Amant d'un jour...

Il s'arrache un rire.
Il pense à sa peau velouté
Et, dans l'air, se répand
Une essence de fleurs de pêchés.

Il s'assoit épuisé.
Amour perdu, l'amie, l'amante,
Sur son sillage s'est détournée

lucye   
 

         


                           

                                                               
                                
                         

         

Voir les commentaires

Poésie:Coeur d'ivoire

Publié le par lucye

 

 

Cœur d'ivoire

Il n'est pas temps d'oublier l'image des regrets
Ou le passé s'absorbe en une forme puritaine.
Enlacé cette pensée à l'allure de reine,
Projeter dans les sphères, par un souffle puissant.


Elle reviendra en image cassante
Résistante à l'agonie...
De l'avoir quitté tout le long de sa vie !
Croquemitaine de l'homme, pourquoi finir ainsi ?

Belle en teintes, étoile d'or du passé
L'image de ses regrets s'éteint
Sa peine n'est pas feinte,
Brouillée par ses larmes, elle s'éloigne.

Son cœur est devenu ivoire et dure en parole,
Effeuiller sa mémoire, en faire un linceul
Crier dans le vent éloigner ses frayeurs,
Fermer l'image des regrets et cacher ses peurs.

Elle danse dans le vent  et crie à la vie
Jetant dans les collines, ses principes enfouis
La lumière est d'or blanc, elle est triste à mourir,
Regarder son poème  et l'offrir.


A la plus belle chose dans la vie.
l'espérance.


Lucye

 

 

                                                 

Voir les commentaires

Poésie: Élévation

Publié le par lucye

 

 

Élévation


On a marché au pas des siècles
Vers un pays d'amour.
Marchons vers la lumière
Pour habiter toujours.


Marche, ne te retourne pas,

Tourne ton regard vers l'univers
De la puissance de l'au-delà,
Va, ne te retourne pas...

Dieu est en toi à ciel ouvert,
Le firmament te couvrira
Ramasse tes pas, marche


L'olivier se prosternera,
Et sur le sable tu souffleras
 

 lucye

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>