Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ma photo d'un an, floue comme mes mots

Publié le par lucye

 

Photo328.jpg

 

Ma photo d'un an floue comme mes mots...

 

 

Doux songes ce soir à mes amis, pour effacer la tristesse de mon précédent poème. Je vais rejoindre mes rêves, j'ai de belles pensées qui me viennent de là-haut, l’inspiration est une étincelle divine. La joie de m'évader dans des paysages célestes, trop mystiques ? Pas sûr ! Une marche très longue...

 

Lucye

 

 

 

Voir les commentaires

Poésie: Ma cité de Rillieux

Publié le par lucye

 

Copy-of-Photo362.jpg

 

 

Ma cité de Rillieux

 

 

Je ne peux m'empêcher de verser une larme,

Dans cette cité où la clarté dissimule les étoiles.

De ce vaste horizon, je flotte sur ces arbustes sauvages,

D'où me vient cette arrogance parmi ces feuillages...

 

 

Mon monde est sans souci, propre à mon image,

En exaltation d'amour, je m'étire sur ce ciel sans âge

Qui n'a jamais rêvé se fondre dans l'espace sans bagages ?

Égrener ses soucis ailleurs sans bavardage nulle part...

 

 

Plus qu'un parfum et un soleil sans retour, sans virage,

L'accès est direct pour les morts dans cette vie de sauvage

Dire et redire, lire et relire les catastrophes dans un ciel sans y croire,

J'arrive au-dessus d'une onde et je prie pour qu'il n'y est plus de carnage

 

 

Lucye.

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Déception

Publié le par lucye

 

deception.jpg

 

Bonjour à tous mes amis


 

Je voudrais m'excuser pour les peintures qui sont inexistantes de mon site, mais je ne savais pas, que quand on renommait une image, elles disparaissaient du blog !  Donc, je dois regarder toutes mes poésies, car beaucoup son parti ! Amicalement.


Lucye.

 

Voir les commentaires

Poésie: La valse de l'amour

Publié le par lucye

 

130.jpg

 

 

La valse de l'amour

 

 

Dans la nuit de ce monde et de menace

Il tourne, tourne et danse pour moi, pour effacer ma mémoire,

Je grimpe sur l'estrade pour le rejoindre et monte pour tourner enfin ! 

Je ne peux pas le joindre, le vertige qui me  terrasse est sans fin

 

À plat ventre sur le plancher, je lui crie de ne pas aller plus loin,

Cette danse frise la folie, c'est une éternité de le voir tourné ainsi en vain

Il est seul sur la scène où cette danse est meurtrière et sans fin,

Ho ! Mon amour, j'essaye d'oublier nos étreintes

 

Mon âme dit sa joie de voir le feu raviver mon chemin,

Je le connais si bien l'homme de mon destin

J'atteins la scène  dans le brouillard de mes yeux pour le rejoindre, 

Nous valserons ensemble, car mon souvenir de lui n'est pas éteint

 

Lucye 

  

 

Voir les commentaires

Ballade sur photo

Publié le par lucye

 

Alexandre-Dravent.jpg

 

Avec l'autorisation d'Alexandre Dravant

 

Ballade sur photo   

 

 

Un homme mystérieux et sans réplique,

Un être d'une profondeur authentique

Des mots chargés de mystères,

Une souffrance bien cachée dans son atmosphère

 

Belles filles et guillotine, tous ce mélange dans ses verbes

Un souffle étrange lui donne la jeunesse, 

Les anciens et la beauté l'attirent dans ses vers

Qui es-tu Alexandre dans ta marche vers la lumière ?

 

Cette photo m'enrobe de ton silence,

Je l'aime car je la pense différente, elle est belle

J'exprime ce ressenti pour toi, car tu es artiste  dans tes manières,

Merci d'être un ami,  et ne supprime jamais ce que tu aime

 

Lucye

Voir les commentaires

Printemps des Poètes de Lyon

Publié le par lucye

 

Mes-nouvelles-images-du-15-novenbre--chez-le-senti-copie-2.jpg

 

 

Printemps des poètes

Venez nous voir au printemps des Poètes 2011 à 18h00.

Le vendredi 25 mars, centre culturel de Villeurbanne

234, cours Emile ZOLA-69100 Villeurbanne Lyon

 

Lucye

 

Voir les commentaires

Un essai peinture

Publié le par lucye

 

Peinture 

 

 

Un essai, peinture.

 

Je cafouille sur mon carreau de faïence,

En fait, les ombres dansent sur ma timidité

Loin de la lumière en plein air,  elle a son authenticité,

Sa richesse, en teinte des feuillages, est languissante

 

Ah ! Mon beau printemps, enrobe de ta beauté ce silence,

Je ressens le couperet et la défiance dans son immobilité

Je suis meurtrie par l'opacité des verts,  couleurs de blés,

Ma main l'effleure, car mon cœur s'élance en révérence.

 

Mes mots s'envolent dans des vents violents,

Un monde heureux pour les peintres en recherche de vérité

Tissé de blondes lumières, teintes de gris et de mauves mêlés,

Je rajouterais pour toi du bleu avec recueillement

 

Lucye.

 

 

   

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Changement d'heure

Publié le par lucye

 

 

Changement d'heure

 

Changement d'heure, nous allons vers le beau temps...

En fait, on recule d'une heure où l'on avance ?

Et bien, l’avancer d’une heure dimanche prochain, après minuit, je pense…

  Lucye

 

 

Voir les commentaires

L'amour et l'unité

Publié le par lucye

sois20bellet_0.jpg

 

L’amour et l’unité.

 

Pour courir les mecs, il y a des sites à profusions.
Montrer nos genoux, c’est bien s’ils sont cagneux,
Changez de coiffure et de couleurs, là, j’ai un peu peur !
Achetez ceci, achetez pour grandir, grossir, maigrir,
Sentir bon, si tu veux être belle, si tu veux plaire,
Si tu veux rester toujours jeune,
Essaye cela pour développer tes pectoraux
Des pubs à gogo et bien d’autres choses.
Si tu veux paraître, si tu veux dominer, si tu veux amasser,
Slogans publicitaires, propagande bien organisée, « pas toujours »

Bien que ceux qui font des pubs gagnent leurs vies, mais il y a des abus.
Tout est bon pour nous récupérer, on étudie notre comportement.
On le modifie au besoin, on nous flatte.
Quelquefois pour vendre davantage, tous les coups sont permis !
Nous sommes tous embrigadés, intoxiqués, matraqués,
Et bienheureux celui qui va pouvoir réagir et être lui-même.
Atteindre le vrai  (moi)  chez l’autre, et refaire connaissance.
C’est tout ce qu'il y a de plus durs  chez certains, pourquoi?
Mon avis, c’est qu'il ne faut rien ne décider pour les autres,
Respecter l’intégrité de leur personnalité et les acceptées telles qu'ils sont
Sans essayer de les forcer à être ce que l’on voudrait qu’ils soient !
C’est ça le véritable amour, une fantastique aventure
Certains vivent pour l’argent ou la célébrité,
Pour moi, je suis à la recherche de cet amour, le vrai, la vraie fraternité.

Où est-elle dans ce monde ? Un monde de critiques sans valeur aucune
Je regarde les informations sur le Liban...

 Où est l'amour dans tous ça, ils tuent au nom de qui,  et de quoi ?   

Alors, unissons nos forces pour aller plus loin et se soutenir en cas de détresse !

Par contre, regarder le Japon, certains se sacrifient au niveau du nucléaire;

 Ils ne forment qu'un immense cœur dans la souffrance.

C'est ça l'amour, il y a plusieurs formes d'amour, se tendre la main. 

 

Lucye

 

Voir les commentaires

Poésie imaginaire

Publié le par lucye

 

 

 

Poésie imaginaire

 

 

L'ombre menace au bout des champs,

Mes couleurs se métamorphosent  sur ma toile

La sève du sol est vivante et irradie mes mots,

Je regarde mon œuvre comme un livre d'images

 

La frontière de mon esprit me stop au bord de la rivière,

Le chemin cerne les blés, j'écoute ce léger vent autour de moi

Je ne ternirais pas ma montagne en feu tout là-bas,

Ma palette soupire, elle est sournoise me proposant le noir 

 

Insolente couleur, Saccageuse de blés, je ne suis pas complice,

Mon pinceau tape à bout de bras, d'un léger souffle, je fige mes arbres

Mon noir s'agite avec rage sous les herbes devenues  folles,

Je saisis la lumière en douceur, mon œuvre sens le printemps.

 

Lucye

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

1 2 > >>