Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ma photo,quartier de Rillieux

Publié le par lucye

 

Photo550

 

Ma  photo, un quartier de Rillieux

 

Une visite chez des amis où je vois une cité surréaliste,

Les nuages de la nuit s’emparent des immeubles

Les lumières s’allument sur les toits de béton en vrille,

Les adolescents squattent dans les allées et guettent les vieux

 

Les leaders pullulent dans cette  cité démunie,

De sombres profils se rejoignent ou certains parlent de leurs vieux

L'éclairage ne rassure pas les passants qui y vivent,

Les bagarres sont courantes, ainsi que les émeutes

 

Mais certains sont  des personnes bien et gentilles,

Ils logent dans ces quartiers ou les gens ne sont pas toujours heureux

Ils s'attachent  à leurs vies et son confiant,  priant en famille,

Après tout, leur vie est belle même dans ces lieux dangereux

 

Lucye

 

Voir les commentaires

Peinture récalcitrante

Publié le par lucye

 12-03-2011.ma mer

 

Peinture  récalcitrante

 

Je n'arrive pas à souligner avec mon appareil  les véritables couleurs,

Je ne vois pas le rouge, je ne vois pas mes personnages,

Donc une fois finis, directement appelle au photographe

Il n'est pas terminé, mais promis que vous le verrez

Je vous fais entrevoir un ensemble, c'est tout,  

Ces vraies teintes seront honorées, et éclatantes.

Du travail pour demain m’attend, car le jour est tombé,

 J’aurais la joie de le voir vivre, et de le voir exposé

 

Lucye .

 

Voir les commentaires

Les passions d'une vie

Publié le par lucye

 

 

amitie-sincere--roses.jpg

  La renaissance

 

Un hymne à la renaissance  comme un éclat d'obus qui fait battre le cœur,

Le désir de vivre comme un larron, et de regarder le sol comme une prairie verdoyante

Je vais me mettre à la recherche de l'inexistant, mes mots seront une variation de mes couleurs,

Il n'y aura pas l'odeur de rose,non,seulement celui de l'essence dont mes pinceaux sont friands

 

Je m'envolerais à l'unisson comme une hélice dans mes créations, avec de grand frisson,

Et les illusions enfouies  et cachées en moi vont se révéler des œuvres de hasard

Je marcherais vers le danger pour y trouver la beauté, et crié à la vie que je l'aime en sifflant

Mais, entre l'air et le mot, la bagarre se déclare souvent  sur mon clavier indiscipliné

 

Je viens de me rendre compte que la tristesse est mon ennemie, acharnée et illogique.

Une ennemi pour moi que je briserais comme une criminelle, avec un acharnement cruel

J'aime tant l'amour que je ne le  trouve même pas dans ma chaumière de bohème.

Une pensée subtile, qui monte sur les sommets dont il est impossible de se défaire.

 

Lucye.

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires